Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques jours, j'ai été contactée par une certaine Adèle Lambert au nom d'une maison d'édition un peu particulière basée en Allemagne : 

www.Bloggingbooks.de

J'ai fait quelques recherches sur le net et j'ai posé des questions plus pratiques à cette fameuse Adèle Lambert afin de me faire une idée plus précise de ce à quoi elle me proposait de m'engager. Le concept de Bloggingbooks semble plutôt simple et même sympa : ils prospectent et proposent à des bloggueurs de publier le contenu de leur blog sous le format d'un livre papier. Ensuite, ils s'occupent de la publicité et vendent le livre en ligne. 

Le premier hic, c'est le prix de l'objet. La production se fait à la demande, l'impression à l'unité. Impossible d'avoir un prix avantageux avec cette formule qui permet à l'éditeur de limiter les coûts de stockage à leur plus simple expression. Plus fondamentalement, je me demande vraiment quel lecteur irait payer 20€ ou plus (puisque c'est bien de cette tranche de prix qu'il s'agit) pour obtenir un contenu qu'il peut consulter gratuitement sur le net.

Ensuite, il y a le contrat proposé. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas très transparent. Sur le site de l'éditeur, aucune mention du montant des droits ni même du procédé : est-ce une édition à compte d'auteur? 

"Veuillez noter que nous offrons un service de publication totalement gratuit à nos auteurs, y compris ISBN gratuit, catalogage gratuit de votre livre dans des milliers de librairies, couverture de livre gratuite, la couverture du marché, soutien et assistance. En tant qu’auteur et même après la signature du contrat, vous demeurez toujours propriétaire des droits d’auteurs sur votre œuvre et êtes autorisé à publier certaines parties de celle-ci sous d’autres formes telles que des articles ou publications en ligne. Vous pouvez également diffuser la totalité de votre œuvre gratuitement sur des serveurs HTML. Toutefois, vous nous abandonnez certains droits de jouissance liés à la reproduction et à la diffusion de votre œuvre."

En matière de droits d'auteur, il faut creuser plus loin et découvir un chiffre qui semble plutôt intéressant : 12%. Mais l'article d'une bloggueuse a attiré mon attention :

"Les droits d'auteur sont de 12% sur le prix net de vente. Mais le prix net de vente, ce n'est pas le prix payé par le lecteur final, mais 70% de ce prix pour les librairies de la maison d'édition, dont aucune n'est en France, et 50% dans les autres cas. L'auteur ne perçoit donc, au final, que 6% du prix du livre. Faites un bref calcul : un livre vendu 30€ à la base, moins les 5% sur Amazon = 28,50€. Les droits d'auteur seront alors de 1,71€ pour chaque livre vendu. Ce qui est plus faible que dans les vraies maisons d'éditions, où l'auteur perçoit 10% à 12% du prix final." Merci à Smaragdine.

Si je ne suis pas du tout d'accord avec ce prétendu 10 à 12% en maison d'édition classique. Il ne faudrait tout de même pas rêver : un romancier débutant ne perçoit pas plus de 5% environ donc ne voyons pas trop grand. Mais qu'importe: on est tout de même loin des 12% qu'Adèle Lambert annonçait.

Bref. Après un rapide brainstorming avec moi-même, j'ai décidé de me pas m'aventurer dans cette combine. Ca me semble vraiment nébuleux et, à nouveau, je ne vois pas la plus-value pour le lecteur. Ajoutons à cela que le paiement se fait en bons d'achats si vos droits ne dépassent pas les 50€ par mois (et ne rêvons quand-même pas trop) : je dis non.

Si vous aussi vous avez été contactés par Blogging books, n'hésitez pas à partager votre expérience : qu'en avez-vous pensé? Quelle a été votre décision finale?

Tag(s) : #Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0