Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis quelques jours, un phénomène fait du bruit sur le net. Et pour cause : les libraires en ont marre de la tabelle. Méconnue du grand public, c'est à elle que l'on doit une différence de prix entre un livre vendu en France et le même livre vendu en Belgique. A cause d'elle, les libraires belges ne peuvent pas faire face aux offres d'Amazon et autres sites de vente en ligne. Le marché est tout simplement déloyal. Leur demande? Le même livre au même prix en Belgique et en France. Ils veulent en finir avec la tabelle ! Plusieurs auteurs (170 à ce jour, dnt Amélie Nothomb)et autres professionnels du livre se sont joint à leur mouvement et c'est aujourd'hui le grand public qui peut appuyer leur demande en signant une pétition mise en ligne ici : 

https://lapetition.be/en-ligne/Le-meme-livre-au-meme-prix-en-Belgique-et-en-France-15658.html

Rejoignez le mouvement et faites passer le message!

 

"Dans les librairies belges, un livre français sur deux porte une petite étiquette masquant le prix imprimé sur la quatrième de couverture. Si vous la décollez, vous découvrirez que le prix initial fixé par l'éditeur a augmenté de 10 à 17% en passant la frontière !
Cette différence s'explique par une majoration de prix, la « tabelle », qui était autrefois utilisée pour couvrir les frais de douane et les risques de change entre les francs belges et les francs français.
Dans une même communauté linguistique, avec la mise en circulation de l’euro, les arguments pour justifier cette pratique sont devenus plus que jamais anachroniques.
Mais trois distributeurs belges, protégés par des exclusivités, maintiennent cette forte majoration :

  • Interforum Benelux, filiale d'Editis (qui distribue 10/18, Allary, Nathan, Plon, Le Robert, Robert Laffont, Michel Lafon, XO, Pocket, …)
  • Dilibel, filiale d'Hachette (Albin Michel, Grasset, Le Livre de Poche, Larousse, Marabout, Odile Jacob, Stock,...)
  • Nord-Sud (Jouvence, Economica, Présence africaine…)

Cette situation a deux conséquences majeures :

  • ce sont les lecteurs, les bibliothèques et les libraires qui financent la structure de ces distributeurs;
  • les libraires belges sont fragilisés par la concurrence des opérateurs de vente en ligne, sur qui ne pèse pas la tabelle.

Le Syndicat des libraires francophones de Belgique (SLFB) demande donc à ces trois distributeurs de renoncer à un système qui met en danger la librairie belge et défavorise le lecteur belge. Le SLFB réclame une politique de prix plus respectueuse de tous. 
Le prix des livres est un enjeu non seulement commercial mais aussi culturel et politique ! 
Si comme nous, libraires, vous pensez qu’un même livre doit être vendu au même prix en France et en Belgique, signez cette pétition chez votre libraire ou en ligne."

Tag(s) : #Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0