Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'affaire avait fait du bruit et pour cause : les sommes en jeu étaient astronomiques...

Patricia Cornwell, qui gagne chaque année environ 10 millions $, a engagé une agence chargée de veiller sur son patrimoine. Et avec une facture mensuelle de 40.000$, on est en droit d'espérer une gestion efficace de la fortune. Mais voilà, ce n'est pas l'avis de la romancière qui estime avoir été lésée dans cetet aventure et qui vient d'obtenir 50.9 millions de dollars de dommages et intérêts. Elle justifie cette somme par une mauvaise utilisation de son patrimoine et accuse l'agence de l'avoir fait dépasser la date de remise d'un roman : sa maison étant en travaux, l'agence devait lui trouver un lieu inspirant pour écrire son best-seller. « Cela m'a particulièrement déstabilisée. J'ai réellement perdu ma capacité à me concentrer et de me focaliser sur ce livre. Je ne savais même plus de quoi le livre devait parler ». Ce manque d'inspiration a provoqué la colère de l'éditeur qui a alors intenté un procès qui a finalement coûté 15 millions$ à la romancière. Ajoutez  cela quelques opérations supplémentaires et voilà Cornwell devant les tribunaux. L'agence aura eu beau dénoncer les goûts de luxe de sa cliente, elle devra s'acquitter de la facture...plutôt salée.

cornwell-justice.jpg

Tag(s) : #Edition

Partager cet article

Repost 0