Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jesuiscommevousunique.pngEmma a 25 ans. L'âge de toutes les promesses, de tous les rêves...ou de la désillusion. Après une première carrière journalistique, elle vient de décrocher un job aux Galeries Lafayettes, à Paris. L'enseigne qui l'engage est totalement inconnu car très jeune mais lui promet un avenir rapidement rose. Pourtant, les clients ne viennent pas et en quelques semaines à peine, Emma comprend qu'elle n'a aucun avenir dans cette marque.

A cette aventure professionnelle se mêle la maladie de sa mère et une vie amoureuse plutôt morne. Bref, la vie d'une fille.

A la page 122, la deuxième partie du livre commence. Nous suivons toujours Emma mais voilà qu'elle a écrit un roman. L'auteure nous propose alors deux scénarios : dans le premier, son livre n'a pas de succès et elle vit une romance avec un journaliste très en vogue ; dans le second son livre a beaucoup de succès et elle rencontre un journaliste très en vogue (le même, vous l'aurez compris).

 

La première question que je me pose est de savoir dans quelle mesure il s'agit effectivement d'un roman. En effet, le parcours d'Emma semble être le reflet de celui de l'auteure.

La deuxième question concerne la trame de l'histoire. Que vient faire là cette deuxième partie ? Il n'y a aucune transition, il semble n'y avoir aucun lien avec les 120 rmeières pages. Et puis : pourquoi deux scénarios ?  De manière générale, je suis rarement favorable à ce type de pratique. Ca donne l'impression que l'auteur n'a pas su se décider sur la fin de son roman. Dans ce cas précis, Astrid El Chami anticipe la sortie du roman que nous lisons et lui prévoit tantôt un grand succès, tantôt un bide intersidéral. Il semble qu'écrire sur le fait de vouloir devenir écrivain soit un thème en vogue. Cette fois, l'auteur va jusqu'à écrire d'hypothétiques critiques de journalistes de papier : "Un roman cucul la prlaine à lire chez mémé", "Entre confections de cocktails poru arrondir ses fins de mois et ses heures perdues, l'écrivaine s'est servie de sa pseudo expérience d'écriture pour nous pondre un bouquin, avis aux amateurs qui souhaitent créer à tout prix". Alors, humour ou lucidité ?

Outre un style parlé ponctué de grossièretés et de termes en anglais supposés donner un look in, Astrid El Chami nous propose un roman qui ne présente pas vraiment de structure. A certains moments, un changement de chapitre, ou au moins un autre paragraphe, aurait été le bienvenu. La deuxième partie "prémonitoire" n'a aucun lien avec la première. A vrai dire, il s'agirait plutôt de deux (ou trois?) nouvelles mises bout à bout.

Le public ciblé concerne  sans doute de jeunes filles adeptent de la mode et fans  de Sex and the City et autres joyeusetés du genre. Elles trouveront sans doute satisfaction dans ce roman actuel et dynamique.

 

Youboox a décerné à ce titre le Prix du livre numérique 2012 - Prix des lecteurs

Bonne nouvelle pour les fans : Astrid El Chami a entamé la rédaction de la suite des aventures d'Emma.

Blog de l'auteure : http://leclindoeildemma.com/

- Service de presse -

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0