Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'année 2010 a encore été largement marquée par la crise financière qui fait rage depuis de très nombreux mois, y compris dans le monde de l'édition. J'en veux pour preuve les ventes de livres de ce début d'été. Le tableau qui suit se distingue clairement de celui du précédent article. Cette année, seuls deux romans se retrouvent parmis la liste des grands formats ET des livres tous formats - y compris donc les poches.

 

En réalité, ce sont les livres au format de poche qui sont les grands gagnants de cet été. Si Marc Lévy parvient à se hisser en tête des deux listes avec son "petit" dernier (sorti tout de même à plus de 450.000 exemplaires), le palmarès est tout de même très largement dominé par les petits formats. Ainsi, le dernier livre de la première liste se retrouve en réalité bien loin dans le classement général d'édistat.  Cet afflux de petits formats voit l'hégémonie d'Editis en prendre un coup, avec pourtant une belle présence dans le classement général. 

 

Les deux grands vainqueurs sont, sans suspense, Marc Lévy et Katherine Pancol qui poursuivent leur course folle aux grosses ventes. Pancol parvient même à hisser l'entièreté de sa trilogie animalière (Les yeux jaunes des crocodiles, La valse lente des tortues, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi) dans le top 10 des meilleures ventes de romans, tous formats confondus. Ca laisse rêveur... A quand une adaptation cinématographique?2010

Source

Tag(s) : #Edition

Partager cet article

Repost 0