Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de livre aujourd'hui, mais bien du marketing. Il y a quelques petits mois, L'Oréal présentait sa nouvelle ambassadrice de beauté. Et elle, elle le vaut bien. Vraiment. Elle s'appelle Aimée Mullins, est née en 1976 et nous vient de Pennsylvanie. Athlète, actrice, mannequin. Rien que ça. Ah oui, j'oubliais : elle n'a pas de jambe.

aimeemullins3.jpg

Le hasard (je refuse de parler de malchance quand on voit comment sa vie en a été influencée) l'a fait naître sans perroné. A un an, la décision tombe : il faut l'amputer sous le genou. Toute sa vie, elle décide de se battre pour améliorer son sort plutôt que de pleurer sur ce qui lui est arrivé, sur l'injustice de la vie. Elle subit 5 opérations, entre à la fac, se lance dans la compétition de haut niveau. A chaque fois, elle écrase les obstacles sur son passage. C'est inévitable. Rien ne l'empêchera d'avancer. Se battre ou baisser les bras : elle a choisi.

Son handicap l'aide à affronter les épreuves de la vie. Elle en fait une force. Mieux : elle le montre et en tire profit. Plutôt que de cacher ses moignons et ses prothèses, elle se pavane avec de somptueuses jambes, toutes plus folles les unes que les autres. "Elle en a une vingtaine, adaptées à toutes les circonstances, rollers, courses en ville, pour les baskets comme pour les ­escarpins à talons de 10 centimètres. Des claires, des foncées, et même des mouchetées, genre guépard. Elle peut ainsi passer de 1,72 mètre à 1,85 mètre. On en arriverait à l’envier." décrit si bien Danièle Georget pour Paris Match. Elle refuse de se voir comme une handicapée et fait des conférences pour parler de tout ça, de comment elle se voit. Elle n'est pas que handicapée, elle a une vie, comme tout le monde. Le magazine People l'a nommée parmis les 50 plus belles personnes au monde. Et aujourd'hui, L'Oréal lui signe un chèque pour qu'elle dise "Parce que je le vaux bien". "Je sais exactement pourquoi j’ai été choisie: parce que je sais qui je suis. Ce n’est pas de l’arrogance de ma part, mais de l’assurance. C’est quelque chose qui est inscrit en moi depuis mon plus jeune âge. Les médecins me répétaient que je ne pourrais jamais faire ceci ou être cela, mais j’ai toujours su qu’ils avaient tort. Je ne me suis jamais vue comme une invalide.", confiait-elle dans une interview à Femina.

Du marketing adapté. Sur mesure. Voilà qui est bien joué.

Tag(s) : #Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0