Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques jours, je vous ai présenté la liste des 10 plus gros vendeurs français pour l'année 2010. Il y a un an, je vous avais déjà parlé de cette liste de best-sellers pour l'année 2009, avec un tableau comparatif reprenant l'année 2008. Il me semblait aujourd'hui intéressant de continuer cette comparaison sur les trois années : 2008-2009-2010.

 2008-09-10.JPG

Vous l'aurez compris, le champion toutes catégories, l'indétrônable, le Nadal des livres, c'est Marc Lévy. Loin devant tout le monde pour ces trois années consécutives, il ne craint rien de ses adversaires. Guillaume Musso, lui, amorce une petite descente cette année mais reste à une respectueuse troisième place avec, encore une fois, plus de 1.000.000 d'exemplaires vendus, tous formats confondus. Le troisième élément stable, c'est Anna Gavalda, statique à la 4ème position.

En-dehors de ces trois romanciers, quelques observations méritent notre attention. Ainsi, Muriel Barbery, qui avait publié son  Elégance du hérisson en 2006, était parvenue, grâce au bouche-à-oreille, à intégrer ce classement en 2008 et même à se hisser en 6ème position en 2009 pour le quitter en 2010. Ce qui reste prodigieux pour un seul roman. Donnera-t-elle une suite à cette aventure en publiant un nouveau roman?

Si Eric-Emmanuel Schmitt passe de la 9ème (2008-2009) à la 6ème place (2010), on ne peut pas à proprement parler d'évolution puisque les chiffres, eux, restent inchangés : ses ventes tournent aux alentours de 500.000 exemplaires, avec même une légère diminution pour cette année. On peut donc également parler ici d'une certaine stabilité.

Au contraire, Bernard Werber a poursuivi sa descente jusqu'à quitter le palmarès de 2010. Même tendance pour Fred Vargas qui a occupé respectivement les 3ème, 5ème et 8ème positions et qui a vendu deux fois moins de livres en 2010 qu'en 2008.

Amélie Nothomb a entraîné sa belgitude dans la même spirale en passant de la 5ème à la dernière position. Ses ventes ont même carrément chuté sous la barre fatidique des 500.000 exemplaires en 2010. Autre élement à prendre en compte : les derniers du peloton vendent chaque année plus de livres, passant de 401.000 exemplaires en 2008 à près de 500.000 en 2010. A cette allure, vendre un demi-millions de livres ne suffira plus pour espérer une place dans le palmarès 2011. Et si l'améliesque romancière continue sa courbe desendante, il y a fort à parier que son nom n'apparaitra plus dans ce listing des 10 auteurs français les plus vendus. Affaire à suivre...

Tag(s) : #Edition

Partager cet article

Repost 0