Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

louis-ii-de-baviereDe lui, on ne connait que les châteaux extraordinaires qu'il a fait construire, son goût pour l'extravagant et les hommes. On dit aussi qu'il était fou. Enfin, peut-être. Beaucoup de rumeurs populaires, de légendes et de mythes. Du rêve aussi, quand on lève les yeux sur Neuschwanstein et qu'on s'apperçoit qu'il a curieusement les allures du château de Disneyland Paris. Ou peut-être que c'est l'inverse. Mais ça lui aurait certainement plu. Il aurait aimé voir son château au milieu d'un conte de fée, avec des Princes et des Princesses arpentant les rues alentour. Forcément, il aurait aimé.

 Louis II de Bavière n'était pas seulement un contemporain de Sissi, il était également son cousin, presque son double. Elle l'appelait l'Aigle, il la surnommait la Mouette. Et tous deux rêvaient d'évasion. Elle parcourait l'Europe, il revivait l'Histoire. Epris de liberté, ils rêvaient leur vie et vivaient leurs rêves, les confondant parfois sans doute avec la réalité. Mais qu'importe. Ils ont fait rêver et continuent de hanter l'imaginaire collectif.

 Très tôt, Louis II se montre différent des autres enfants. La folie des grandeurs l'habite : il sait qu'il sera un roi, il veut être un grand roi, indépendant et tout-puissant. La chevalerie et sa noblesse le passionnent, elles influenceront toute sa vie. Il découvre la musique de Wagner alors qu'il n'est qu'un enfant et la magie opère. Dès qu'il montera sur le trône, il fera rechercher ce génie incompris et lui donnera ce dont il a besoin pour exprimer son art : du temps et, surtout, de l'argent, beaucoup (trop) d'argent.

 La musique, l'opéra, le théâtre : voilà ce à quoi devrait ressembler le monde. Du rêve, encore du rêve! Louis II veut des palferniers vêtus d'habits luxueux, des décors dignes des spectacles qu'il va voir si souvent. Alors il les amène dans ses châteaux. Il imagine Neuschwanstein et supervise sa construction. Il veut revivre les contes, l'Histoire. A cheval sur la fidélité historique, il prend soin de chaque détail insignifiant. Il ajoute une grotte artificielle qui éblouit les plus réfractaires : elle est illuminée grâce à un système de dynamos! et toutes les 10 minutes, par un ingénieux processus, la couleur change. Des poulies, il en met partout : la table sort du sol entièrement dressée à chaque plat, le bâtiment est allimenté en eau courante froide mais également chaude (!), la vaisselle se nettoie toute seule et la chaleur du four est récupérée pour chauffer le château mais aussi les assiettes! Louis II est ainsi le seul noble à manger chaud : les cuisines étant toujours très éloignées des salles-à-manger, les plats arrivaient régulièrement froids. Bref, c'est un roi moderne, attentif aux évolutions technologiques.

neuschwanstein.jpg

Si la politique l'ennuie et les guerres l'effraient, il n'en est pas moins un bon diplomate. Ce qui apparait parfois comme des indécisions se révèle en fait salutaire et permet de sauver la Bavière à plusieurs reprises. Les guerres l'effleurent à peine. Le peuple n'a pas faim, les femmes ne pleurent pas leurs soldats. Le peuple est heureux, le peuple aime son roi. Mais le roi dépense et les caisses de l'Etat sont vides. Les ministres sont dans la tourmente. Les rumeurs se propagent, le roi dérange. Alors, le pire se prépare. Un coup d'état sans bain de sang, mais avec l'aide de quatre psychiatres qui rédigent un rapport stipulant que le roi est fou et donc incapable de régner, sans même avoir pris le temps de l'ausculter. De nuit, on se précipite vers le château où réside Louis II et on veut l'emmener vers le château de Berg, là où il devrait être interné. Mais le peuple se souvient de la bonté du roi, des bons salaires qu'il paie pour l'édification de ses châteaux, de sa gentillesse avec les paysans : il se rebelle pour le protéger! Très vite, Louis comprend que la lutte sera inutile mais sanglante et abandonne le combat. Interné très peu de temps, on le retrouvera dans le lac de Starnberg aux côtés du psychiatre responsable de son internement, morts tous les deux. Comment? Pourquoi? Que s'est-il passé? Le mystère reste à ce jour non élucidé.

Roi mécène, Louis II a été incompris toute sa vie. Visionnaire, il aimait l'art et l'extraordinaire. Ses châteaux, si décriés autrefois et qui lui ont valu une fin si tragique, sont aujourd'hui la curiosité touristique de la Bavière. Disney s'en est lui-même inspiré pour créer le château de la Belle au Bois dormant dans son parc de Paris. Quand la réalité dépasse la fiction...

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0