Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autantenemportelevent2.jpgIl y a un peu plus d'un mois, je vous parlais de ma dernière lecture d'alors : Autant en emporte le vent-Tome 1. Le film tiré de ce roman fait partie de ma collection de classiques, le livre est désormais dans mes indispensables! Je me suis jetée à corps perdu dans la lecture du tome 2 et j'y ai pris au moins autant de plaisir.

 Cet opus offre une foule de péripéties absentes dans le film et qui nous permettent de mieux cerner les personnages. Mais plus encore, la situation politique de l'époque dans le sud des Etats-Unis d'Amérique nous est décrite de manière vivante et poignante. On y voit Scarlett faisant face à la faim et travaillant autant que les hommes afin de sauver sa famille de la famine. Des situations impossibles se présentent à elle avec à leur suite des solutions trop difficiles à accepter. Mais l'enjeu est simple : il faut accepter les conséquences de ses décisions, même si elles apportent le déshonneur, ou mourrir de faim. Les autres vieilles familles sudistes préfèrent vivre pauvrement en se lamentant sur leur sort mais Scarlett est une O'Hara, une Irlandaise de sang qui ne se laisse pas abattre. Elle décide d'épouser Franck Kennedy, cet homme qu'elle méprise pourtant mais qui possède un magasin, seule ressource capable de sauver Tara des impôts. Elle se découvre par la même occasion un certain talent pour les affaires et décide de monter une scierie, secteur d'avenir dans ce pays en reconstruction.

 Mais son indépendance a un prix. Après avoir mis au monde son deuxième enfant, elle poursuit ses activités et dirige sa scierie. Ses déplacements répétés la mettent en danger car les noirs, ivres de leur nouvelle situation, se croient autorisés à faire ce que bon leur semble, y compris violer et tuer. Sauvée de justesse du déshonneur, Scarlett ignore que son mari, tout comme la plupart des hommes sudistes, fait partie du Ku-Klux-Klan et, à ce titre, va partir en mission afin d'éliminer ceux qui ont agressé son épouse. Au cours de la bataille, Franck est tué, laissant Scarlette à nouveau seule avec un bébé. Mais Reth est là, toujours lui, lui qui la connait trop bien et qui la comprend. Ils sont de la même race : la race des canailles sans scrupules. Alors que ses pensées restes tournées vers Ashley, elle accepte de l'épouser car Reth est très riche, assez pour mettre Scarlett et les siens à l'abris de la faim. Leur marché leur convient à tous deux : ils ne s'aiment pas mais se ressemblent trop que pour ne pas tenter cette expérience.

 Les premiers mois de cette nouvelle union sont enivrants. Scarlett peut dépenser sans compter, Reth lui fait découvrir du pays, lui présente des gens - des nordistes et des profiteurs de guerre -  qu'elle trouve passionnants sans comprendre qu'ils l'isoleront de ses vieux amis, sudistes au fond de leur coeur. Une petite fille vient au monde et empli Reth de bonheur. Il la comble, prévient chacune de ses envies. Mais Scarlett, ne voulant plus d'autre enfant, ferme sa chambre à son mari. Entre eux, le fossé grandit alors davantage chaque jour. Excédé de cette situation, Reth part en voyage. A son retour, Scarlett a pourtant une merveilleuse nouvelle à lui annoncer : elle est à nouveau enceinte. Mais le couple est trop mal en point pour que la nouvelle soit prise sans accro et une dispute éclate au cours de laquelle Scarlett s'écroule dans les escaliers. Luttant contr la mort, elle n'a pas conscience que sa chute a entrainé une fausse couche. Reth est effondré car il est fou amoureux d'elle. Depuis le début il l'aime de cet amour passionné qu'il n'ose lui montrer de peur qu'elle n'en profite. A présent, il est trop tard.

 La fin est relativement fidèle au film et je ne la raconte pas pour celles et ceux qui ne la connaitraient pas, histoire de garder le suspence ...

Cette histoire fait partie des plus grands classiques. C'est une grande Histoire, merveilleusement bien écrite et à lire, re lire et rerelire absolument!

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0