Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

comment-parler-le-belge.jpgCeci n'est pas un roman. Ce n'est pas non plus un dictionnaire à proprement parler. C'est une compilation d'un grand nombre de termes, expressions ou personnages belges, présentés par un belge, avec un humour belge. C'est terriblement bien fait. C'est terriblement drôle. Et c'est carrément génial. 

Dans cet ouvrage, Philippe Genion liste toute une série de mots et expressions en wallon et brusseleir, nos chers belgicismes. Derrière chacun, une définition, aussi hilarante que possible, et une contextualisation (pour être sûr que tout le monde comprendra). Mais comme un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, voici quelques illustrations piochées au hasard pour les trois premières lettres de l'alphabet:

Amélie Nothomb: Trésor national. Sorte de lychen, hybride symbiotique entre l'intelligence et l'absurde. Délicieuse.

Brusseleir : Dialecte bruxellois d'une grande truculence, formé de mots issus du français et du flamand, évolutif depuis des siècles.

Cassonade: Sucre brun. Il y a la cassonade brune, la cassonade blonde et la cassonade "p'tit gamin", de marque Graefe, parce qu'il y a un dessin de gosse dessus. Peut se manger avec des cornettes. Aussi excellente sur les crêpes, sur le riz au lait, et sur les tartes, qui, étrangement, se nomment alors "tartes au sucre" au lieu de "tartes à la cassonade". Comme quoi, on n'est jamais remercié.

Une chose est sûre : il faut le lire pour comprendre. Ceux qui connaissent déjà me comprendront.

A lire donc, à relire, à partager et ne surtout pas s'en passer.

Une question cependant : c'est hillarant quand on parle déjà le belge à l'origine. Mais qu'en pensent les Français?

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0