Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Même si je vous passe les détails des négociations, je vous tiens régulièrement au courant de ce rachat qui risque de modifier sensiblemen le paysage éditorial dans ces prochains mois. Flammarion est donc à vendre. Les deux éditeurs reconnus comme étant les deux dernières grandes maisons indépendantes étaient en lice dans cette course au rachat...jusqu'à cette semaine. Dans un communiqué de presse, les Editions Albin Michel expliquent  "Au regard de nos derniers échanges avec Mediobanca, conseil du Groupe RCS, force nous est de constater que les attentes de celui-ci sont trop éloignées de ce que nous estimons être la valeur économique du groupe Flammarion. En conséquence, Albin Michel a décidé lundi 21 mai d'interrompre ses négociations avec Mediobanca." Voilà qui est dit. Reste à savoir si l'offre, a priori revue à la hausse, faite par Gallimard satisfera RCS MediaGroup, visiblement très gourmand.

flammarion

Pour rappel, en 2000 Flammarion avait été vendu pour 160 millions € au groupe italien au détriment de Gallimard qui s'était porté acquéreur. Visiblement, l'éditeur français regrette d'avoir raté cette opportunité et aurait probablement monté les enchères à 250 millions € cette fois. Une belle différence tout de même, surtout en cette période de crise. La vague Rowling ? Il est certain que la vente de la saga Harry Potter a permis à Gallimard de renflouer ses caisses. Mais après le rachat de Flammarion, on aura peut-être un peu de mal à parler de lui comme d'un des derniers pilliers de l'édition indépendante. Car au final, Gallimard prend de plus en plus des allures (affichées) de groupe éditorial.

Tag(s) : #Edition

Partager cet article

Repost 0