Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J.K. Rowling a trouvé le moyen d'encore faire parler d'elle ! Alors que les fans attendent le mois de septembrerowling-trone.jpg avec impatience pour découvrir enfin son nouveau roman The Casual Vacancy, la britanique a fait savoir que certains pays, jugés non fiables en matière de piratage, se verraient privés du précieux manuscrit. Il en est ainsi pour l'Italie, la Finlande ou la Slovénie. On savait Rowling très (trop) désireuse de tout contrôler en ce qui concerne la sortie de ses livres, l'adaptation pour le cinéma, l'exploitation internet, et tout le reste. Les embargos, on a donc l'habitude. Les buzz aussi. Mais il faut avouer que cette fois, elle y va un peu fort. Plutôt que de risquer de peut-être (sûrement) se faire pirater dans un pays et donc perdre certains revenus, la romancière préfère ne pas y vendre un seul exemplaire ! Ou quand l'appât du gain se fait de plus en plus fort... Mais quel est son but? Partager ses écrits ou se faire un maximum d'argent? Au risque de tomber de son trône de d'or et de velour...

Avec Rowling, on sait que tout se fait sur fond de secret et d'embargo mais là, on tombe carrément dans la paranoïa. Car à ce rythme-là, il faudrait sans doute ne plus rien publier nulle part. Soyons réalistes un instant : qui ira croire un seul instant que personne sur cette terre (et habitant un pays ayant reçu la sainte autorisation de diffusion) n'aura l'idée de traduire le roman en italien ou en finlandais et de faire des copies discrètes vendues sous le manteau? Pas moi en tout cas. Car le piratage existe, il a toujours existé et il existera encore longtemps après Rowling puisqu'il s'agit d'un vol, ni plus ni moins. Ceux qui le pratiquent sont des criminels et les criminels n'ont jamais attendu une autorisation de qui que ce soit pour passer à l'action. Avec ou sans l'accord de l'auteur, des traductions de The Casual Vacancy circuleront sur le territoire italien. Tout comme il y a fort à parier que d'autres pays "autorisés" se retrouveront avec des exemplaires piratés. Ce que Rowling ne semble pas comprendre, c'est qu'il s'agit d'un fait contre lequel elle ne peut rien et que tous les embargos du monde ne pourront pas contrer. Alors à quoi bon faire tant de bruit? Ah oui, j'oubliais : pour faire un buzz... Et ça marche.

 J.K. Rowling veut entrer dans le monde des adultes avec ce roman touchant un nouveau public cible. Ce qui est certain, c'est que ce type d'attitude a de quoi irriter certaines plumes et discréditer l'auteure. Espérons simplement que l'idée ne séduira pas d'autres auteurs bankables qui se lanceront à leur tour dans les caprices de divas. Laissez les éditeurs faire leur travail et les auteurs ce qu'ils font de mieux : écrire.

barbie-rowling.jpg

 La créatrice d'Harry Potter a même une Barbie Mattel à son effigie

Tag(s) : #Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0