Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

combatdelamouretdelafaim.jpg

En attendant la rentrée littéraire (courage, plus que quelques jours), j'ai envie de vous parler de Stéphanie Hochet dont le prochain roman, "La distribution des lumières",  sort le 18 août chez Flammarion.

"Combat de l'amour et de la faim" n'est peut-être pas mon roman préféré dans la bibliographie de Stéphanie Hochet. Mais lequel choisir? Le choix est trop cruel. Pourtant, il fallait se décider. Alors j'ai opté pour celui-ci, à ce jour le dernier paru, et qui plus est récompensé par le Prix Lilas en 2009. Vous voyez que je ne me suis pas moquée de vous. C'est en outre probablement le roman le plus abouti de cette jeune auteure.

L'intrigue se déroule dans le sud des Etats Unis d'Amérique, au début du XXème siècle. Au fil des pages, le héros, Marie, nous raconte sa vie, de son enfance à son arrestation, cette vie rythmée par un combat incessant opposant l'amour et la faim. S'il vit aimé, c'est au détriment de l'argent et la faim au ventre. Pour se nourrir, il devient coureur de dot. Et le combat perdure. Mais le confort d'une vie rangée et bien orchestrée par des gens bien-pensants l'étouffe. Renonçant à ses responsabilités, allant plus loin que le refus de contrôler les événements, il va jusqu'à fuir, au sens physique. Il s'engage, sentimentalement et professionnellement, puis il v(i)ole et fuit. Mais la solution, le réconfort, le bonheur se trouvent au bout du cordon ombilical. "Le ventre et le sein offrent tout." Car à travers ses conquêtes, ce n'est autre que sa propre mère qu'il n'a de cesse de rechercher sans fin.

Dans ce roman assuré et réfléchi, Stéphanie Hochet nous offre ce à quoi ses lecteurs sont habitués : un texte puissant, un style très personnel, une écriture intelligente, concise, incisive, économe quand c'est nécessaire, vivante et dynamique. Elle fait partie de ces écrivains qui me bousculent, qui m'interpellent, qui ont quelque chose à dire et qui le disent bien.

Du même auteur

Site de l'auteur

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0