Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Duma_Key.jpg"Sachez quand vous avez terminé et reposez votre crayon ou votre pinceau. Tout le reste n'est que la vie. "

 Edgard Freemantle était un entrepreneur qui a réussi. Il avait construit beaucoup et gagné plus d'argent encore. Sa première vie était heureuse et pleine de succès...jusqu'à ce jour où un engin de chantier rencontra sa route. Sauvé miraculeusement, il laisse pourtant un bras dans l'accident. Ses jambes réagissent mal, sa mémoire lui fait défaut, son humeur est changeante, encline à de brusques colères. Face à cet homme nouveau, Pam, sa femme depuis 25 ans, part. Seul, abandonné, handicapé, il part pour un ailleurs où se reconstruire.

 Duma Key. Une île au large de la Floride. Belle mais mystérieuse. La convalescence d'Edgard Freemantle se déroule mieux qu'espéré. La solitude lui fait du bien, le temps qui passe lui fait découvrir un don qu'il n'osait pas soupçonner : il dessine, puis peint des oeuvres puissantes. A la tombée de la nuit, une force étrange s'empare de lui, lui fait sentir à nouveau son bras disparu et lui insufle l'énergie de peindre ces choses. Il ne le sait pas encore mais Elle n'est pas très loin, veillant à ce qu'il suive une route toute tracée. Car Elle a un objectif précis : retrouver sa puissance d'autrefois, lorsque Libbit était sa main, lui permettant d'exprimer sa colère.

Elisabeth, la riche héritière qui possède l'ensemble de Duma Key, connait ces choses. Elle a le temps, avant de partir, de donner des indices, confus de prime abord, à Edgard. Des indices d'une importance capitale qui lui permettront de lutter contre Elle.

Du surnaturel, des zombies des mers, des fantômes revenus hanter un homme perdu, des pouvoirs étranges, une intrigue vieille de 80 ans... Voilà les ingrédients détonnants de ce Stephen King. Mon tout premier Stephen King, à vrai dire.  Les 300 pages servant à planter le décor m'ont semblé longuettes et heureusement le dénouement est plus rythmé. L'histoire est un peu (beaucoup) tirée par les cheveux mais c'est un thriller. Certaines invraissemblances (que je ne décortiquerai pas pour ne pas gâcher le plaisir aux futurs lecteurs) et quelques longueurs m'ont empêché de rentrer complètement dans ce roman mais globalement le sentiment reste positif. Si vous tenez bon jusque la page 400...

Tag(s) : #A (re)lire

Partager cet article

Repost 0