Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les auditeurs britaniques ont eu le bonheur de découvrir Fifty Shades (en français : 50 nuances de Grey) lu par Kate Moss. Du moins un extrait. 200 000 livres sterling tout de même mais c'était dans le cadre de l'action caritative Comic Relief. Pour la bonne cause donc. Et une promotion de choix pour le best-seller de l'année.

 

La trilogie en question a déjà inspiré de nombreux remaniements, comme tous les gros succès sans doute. Mais voilà, certains ont dépassé les bornes puisqu'ils ont voulu en faire une adaptation pour le cinéma porno. En même temps, le raccourci était facile...

Smash Pictures a finalement décidé de verser une somme non communiquée à la société Fifty Shades Limited, en charge des droits, pour violation du copyright et contrefaçon de marque. Ils n'y sont effectivement pas allés avec le dos de la cuiller avec Fifty Shades of Grey : A XXX Adaptation qui est une véritable adaptation en version porno - et avec les dialogues d'origine - et un kit d'accessoires fournis. On est donc bien loin de la parodie. Universal s'était d'ailleurs offusqué : « La version X n'est pas une parodie, elle n'explique pas, elle ne critique pas ou ne ridiculise pas le roman original. C'est du plagiat pur et simple. » Défense de Smash Pictures : « Puisqu'ils vont faire une adaptation grand public des romans, nous avons choisi d'aller à fond dans le X afin de rester fidèles au roman et à son romantisme sado-maso. » Avec une défense pareille, je comprends qu'ils aient finalement dû payer...

M'enfin, se faire plagier dans un film porno, je ne suis pas très sûre que ça soit réellement flatteur...

Tag(s) : #Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0